Quel appareil auditif pour mieux entendre ?

Appareil auditif

Publié le : 26 octobre 20217 mins de lecture

De nombreuses personnes souffrent de la perte auditive et un port de l’appareil auditif peut être une solution. Il est, après avoir consulté l’ORL, important de s’adresser à l’audioprothésiste compétent pour qu’il vous aide à bien choisir le dispositif qui est le plus confortable et aussi le plus adapté à votre cas. De plus, les réglages de l’appareil auditif sont délicats. Découvrez comment choisir un appareil auditif.

Les bonnes raisons de porter un appareil auditif

Il arrive peut-être un moment où l’on fait répéter les interlocuteurs, où l’on perçoit mal certains sons, où l’on a de mal à comprendre les sens de ce que les interlocuteurs disent. Mal entendre n’est généralement pas sans conséquences sur la vie sociale, professionnelle, familiale, avec, à terme, le risque majeur : celui de vous isoler. Lorsqu’on est appareillé, dans ce cas, on peut mieux comprendre l’environnement, on communique facilement et on retrouve aussi la confiance en soi. La première démarche peut généralement être d’en parler au médecin traitant vous adressant vers l’ORL qui vous fera passer 2 examens : l’audiogramme et l’audiométrie vocale. 

L’audiogramme consiste, à travers un casque, à vous transmettre des bips sonores aux plusieurs fréquences pour que vous puissiez indiquer quand vous les entendez. De plus, il en résulte aussi une courbe représentant le niveau de la perte auditive de vos oreilles. 

L’audiométrie vocale permet d’ailleurs de déterminer un niveau de compréhension de langage et une capacité à discerner des sons. Les résultats qui sont obtenus permettront également à l’ORL d’établir l’ordonnance permettant de vous appareiller auprès de l’audioprothésiste. Vous pouvez choisir l’appareil auditif Phonak.

Quel appareil choisir ?

Un appareil auditif Phonak est généralement constitué d’un microprocesseur, d’un écouteur et d’un microphone : un microphone capte les sons étant convertis en signaux numériques, un microprocesseur les analyse, les amplifie, les traite et les restitue aussi par l’intermédiaire de l’écouteur. 

Principalement, il existe trois types d’appareils l’intra-auriculaire, le contour d’oreille, le contour à écouteur qui est déporté. 

– L’intra-auriculaire est placé dans un conduit auditif qui est très discret. De plus, il est préconisé pour des surdités moyennes et légères. Il ne convient cependant pas à tout type de conduits auditifs. 

– Le contour d’oreille est constitué de la coque placée derrière l’oreille, qui est reliée par le tube à un embout qui est positionné dans un conduit auditif, confortable, résistant et facile à manipuler. De plus, il convient généralement aux différentes formes de perte auditive. 

– Le contour à écouteur qui est déporté comprend aussi une coque derrière l’oreille qui est reliée à l’embout dans lequel l’écouteur se trouve, plus discret qu’un contour d’oreille. De plus, il offre également un son qui est de meilleure qualité qu’un contour d’oreille. Il convient à différentes formes de perte auditive. 

Le choix de tel appareil dépendra finalement de la perte auditive et de votre budget. Vous bénéficiez de la prise en charge de l’appareillage par l’Assurance maladie avec la prise en charge différenciée.

L’audioprothésiste compétent : la clé de succès

Le rôle d’audioprothésiste est important : ce professionnel de santé vous aidera à bien choisir le modèle vous offrant un confort optimal. Il doit, pour cela, vous interroger sur le mode de vie et aussi de vous présenter tous les atouts et tous les inconvénients des dispositifs auditifs. Ensuite, vient la phase de réglages personnalisés nécessitant de nombreuses séances : selon le ressenti de l’environnement sonore dans la vie quotidienne, l’audioprothésiste adaptera ledit appareil à l’aide du logiciel.

 L’audioprothésiste peaufinera avec vous des réglages pendant le temps d’adaptation. Au bout d’un laps du temps variable, vous trouverez le réel confort en fonction des personnes et du modèle choisi. Il est donc important de porter l’appareil toute la journée afin de s’y habituer et aussi dans différents environnements sonores.

Afin de choisir votre audioprothésiste, vous devez savoir que certains sont indépendants et d’autres sont affiliés à un réseau. Il est également nécessaire que le professionnel soit réactif et qu’il puisse vous recevoir également en urgence en cas d’une panne. Si vous ne vous sentez pas vraiment en confiance avec lui dès le premier rendez-vous, consultez-en un autre. C’est la raison pourquoi, n’hésitez pas, avant de vous engager, à discuter avec les autres personnes qui sont appareillées afin d’avoir leur avis, vous pouvez rencontrer leurs associations.

Vivre à domicile avec l’appareil auditif

De nombreuses solutions existent afin de pallier les difficultés qui sont rencontrées à domicile par des personnes malentendantes : certains téléphones mobiles et fixes sont conçus spécialement pour elles, les équipements permettent généralement de suivre les émissions à une télévision sans déranger l’entourage. Il existe généralement des appareils auditifs avec deux boutons : l’un afin de régler le volume, l’autre afin de choisir un programme. Privilégiez ledit type de dispositif. Il vous évite, en effet, d’avoir à acheter la télécommande. 

Plusieurs appareils peuvent, par ailleurs, être pilotés du smartphone, à condition que ceux-ci soient compatibles. Essayez au moins deux modèles de marques différentes durant plusieurs semaines. Faites jouer la concurrence. Vous devez aussi vous assurer que le prix d’appareil comprend bien des prestations de l’adaptation, du réglage et le suivi durant la durée d’utilisation, soit six ans en moyenne. Pensez également au casque auditif individuel afin de regarder la télévision pour de ne pas importuner l’entourage. Vous pouvez trouver un appareil auditif Phonak en Belgique.

Plan du site